Une sortie au théâtre en groupe ? De l’émotion partagée

   Çà commence quelques jours avant … on se dit les uns aux autres : «n’oublie pas ! C’est jeudi !»… ah oui ! Jeudi ! Où ai-je mis mon billet déjà ?

Et puis c’est le bon jour, on y pense dans la journée : c’est ce soir ! On s’organise : finir le travail, repas rapide, les enfants, le conjoint : vite vite on y va ce soir ! Pourvu qu’on arrive à se garer… Ouf ! C’est bon ! Alors ? Qui est déjà là?

Tiens les gens du lundi ! Tiens les gens du jeudi ! Les amateurs, les ateliers …On se salue, se congratule… déjà plusieurs spectacles vus ensemble çà crée des liens, des reconnaissances, chacun commence à avoir plus de choses à se dire, à partager…Chic ! Une nouvelle soirée ensemble, on reparle peut être de la dernière pièce, c’était si chouette, pourvu que cette fois-ci … Ah mais çà va être difficile d’égaler … moi jusqu’à présent j’ai préféré… Et entre temps, tu as vu quoi ?

Et puis on sort son ticket …C’est placé aujourd’hui ? Tu es où ? Oh zut ! On est éparpillés … le plaisir sera plus partiel, plus solitaire… Vivement la sortie qu’on en parle … à tout à l’heure ! Chacun gagne sa place et cherche à repérer les autres … Ouf je suis quand même à côté de …La dernière fois, ce n’était pas placé : on s’est mis tous ensemble, çà faisait une belle rangée, mais il faut bien choisir son rang : trop près c’est …, trop loin aussi, il faut que çà plaise à …sans déplaire à …

Et enfin les lumières s’éteignent…Zut ! Je n’ai pas éteint mon portable !

Et puis on entre enfin dans cette autre réalité qu’est le théâtre, parfois si proche de nous, parfois si lointaine que c’en est un voyage, souvent passionnant, parfois déroutant, en tous cas un voyage … On n’est pas seuls, on est en sécurité avec les autres, on se regarde émerveillés ou lassés, on guette chez les autres passion ou ennui, intérêt ou endormissement, on se fait des signes… et le spectacle se déroule, nous embarque, change juste un petit quelque chose en nous, en nos pensées, après çà ne sera pas pareil, on ne sera pas pareils…

Ça y est ! C’est fini, on s’ébroue, on reste collé au siège ou en bondit, c’est selon, quelques commentaires fusent, juste avec son voisin avant de retrouver le groupe, toujours au même endroit au niveau du calicot dans le hall, et là sous la photo du spectacle que l’on regarde à peine, on refait la pièce : aaah ! Que c’était chouette ! J’ai adoré quand … et quand … Et puis surtout il y avait çà qui …

Ou alors nous sommes tous un peu perdus, mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?

Tu en as pensé quoi ? Et toi ? Toi, tu n’as pas aimé, çà se voit !

Moi je trouve que … j’ai pensé à ce qu’on s’était dit la dernière fois … quand vraiment …

On affine, on précise, on construit sa pensée en échangeant nos premières impressions, on comprend ce qu’on en pense parce que en parler nous permet d’y voir plus clair dans les émotions ressenties, les compréhensions floues…

On se dit qu’il faut un peu digérer, laisser infuser, que peut-être on y trouvera quelque chose dans quelque temps mais que là …

Et puis il y a ceux qui doivent partir vite parce que demain … La magie est rattrapée par le réel … Et puis il y a ceux qui veulent la prolonger cette double magie, à la fois celle du spectacle et celle de l’échange : ils vont boire un verre, refaire le spectacle, écouter les comédiens, les rencontrer parfois avant de rejoindre leurs vies…

Aaahh que c’était une bonne soirée ! C’est quand la prochaine ? Non ? Si lointaine ? Comment va-t-on faire jusque là ? J’ai vu qu’il y avait … à … çà te dit ?

Allez ! À bientôt !

Véronique Henning