« Jouer à faire comme si » à Noyelles-lès-Seclin

Un jeu d’enfants…

Découvrir une activité telle que le théâtre, c’est découvrir un langage en apparence très simple : jouer à faire comme si dans un cadre délimité sous le regard d’un ou plusieurs spectateurs… un « jeu d’enfants » diront certains un peu vite. 17 des 34 enfants de l’école Alphonse Theeten de Noyelles lès Seclin qui avaient choisi Arts créatifs théâtre dans le cadre des NAP – nouvelles activités péri-scolaires -  ont donc « joué à faire comme si dans l’espace multi-activités sous le regard de leurs parents spectateurs » le 30 juin dernier lors des Portes Ouvertes.

Des portes ouvertes, et non un spectacle. Ici pas de costumes, de projecteurs, de texte à mémoriser (il s’agit d’une initiation pour des enfants qui, dans une quasi majorité, ne l’avaient jamais abordé). Cependant, le passage devant un public, même familier, fait  partie intégrante de la découverte du jeu d’acteur, et c’est pour cette raison que je propose depuis septembre 2014 à chaque fin de session un passage en public afin de permettre aux enfants de ressentir la différence des sensations entre la répétition et la répétition publique. En ce sens, des Portes Ouvertes, peuvent constituer une répétition publique. On convie les spectateurs à assister à la fabrication, à découvrir « la cuisine » ou plus exactement (et joliment) le chemin à parcourir pour « Jouer à faire comme si…. »

Jouer c’est sérieux !

Tous les pédagogues le diront, jouer est, pour l’enfant,  une activité importante, participant à son développement, et à laquelle il se consacre avec beaucoup de sérieux. Jouer à « faire comme si » devant des spectateurs c’est: ne pas se laisser déconcentrer – ou essayer, rire c’est tellement tentant ! – savoir se placer pour être regardé, savoir prendre la parole en temps utile en veillant à être entendu, faire attention à ses partenaires sans s’oublier soi-même, être inventif, savoir écouter, savoir utiliser l’espace disponible… L’utilité de la pratique théâtrale dans l’environnement éducatif n’est plus à démontrer.

Un moment de partage et une responsabilité collective

Le 30 juin dernier, à en juger par la joie qui pétillait dans les yeux de ces jeunes comédiens en herbe, jouer c’était aussi donner, partager, faire plaisir tout en s’amusant, et le chemin parcouru n’en était que plus émouvant à regarder.

Je remercie la ville de Noyelles lès Seclin pour sa confiance chaque année renouvelée et tout particulièrement M.Henri Lenfant, conseiller municipal adjoint aux écoles et Laurence Degrave, coordinatrice enfance-jeunesse ainsi que l’ensemble du personnel qui concourt à la réussite de cette « activité » ! Et la ville ayant choisi de poursuivre les activités péri-scolaires, j’attends avec impatience de découvrir mes nouveaux élèves le 8 septembre, débutants ou confirmés !

Catherine Thibout-Leroux

Directrice artistique, metteure en scène