En cheminant vers l’horizon…

Si l’on se réfère au calendrier grégorien, une nouvelle année débute.
Eh oui ! Même si il est majoritairement utilisé sur la planète, ce calendrier n’est pas l’unique !

Il n’empêche que sur mon éphéméride, la page du 31 décembre a laissé la place à celle du 1er janvier. Aussi…

Je vous souhaite une heureuse année 2017 !
Avant toute chose, qu’elle vous garde la santé et le plaisir de l’apprécier.

L’année 2016 n’a pas été la plus joyeuse qui soit
Et en ce 2 janvier, je nous souhaite collectivement
De continuer à vivre en paix.

Quoiqu’en disent nos gouvernants
Et quelle que soit l’anxiété que nous imposent les obscurantistes de tout poil,
Contrairement aux générations qui nous ont précédé,
Nous n’avons pas connu la présence de l’occupant sur notre sol
La nécessité de fuir pour survivre,
La complexité du quotidien par temps de guerre.

Le monde bruisse en permanence d’un changement de paradigme
Et l’on sent bien confusément qu’on est à l’aube de quelque chose de nouveau,
Quelque chose que nous avons, nous simples citoyens du monde
A construire, pour plus d’égalité, de fraternité, de partage.

Nous savons aussi que nous avons à préserver cette terre qui nous héberge généreusement
Et à laquelle nous proposons souvent en retour inconséquence
Passivité des habitudes, égoïsme des routines.

Que de beaux défis !

A la compagnie, en oeuvrant ensemble depuis de nombreuses années
Nous avons fait le choix de ne pas rester silencieux
Simples spectateurs du monde.

Même si notre audience est limitée, toute graine semée est porteuse d’espoir.

A la société du divertissement, à celle du spectacle tapageur
Nous avons toujours privilégié
L’exigence en nous préservant de l’élitisme
L’émotion sans céder au pathos
L’humour sans la vulgarité du rire gras.

Nous ne proposons pas simplement des ateliers de pratique
Nous mettons en mouvement des valeurs
Nous ne faisons pas simplement acte de création
Nous portons une philosophie
Nous n’organisons pas un festival
Nous luttons vaillamment pour défendre une certaine idée de la culture
Dont beaucoup se réclament mais que si peu mettent en acte.

En ces temps électifs, qui prennent place dans une longue série où le populisme a imposé sa loi,
Il faudra continuer à lutter pour tenter de mettre à terre la bête immonde
Le temps de la résignation n’est pas de mise !
Nous pouvons être fiers du chemin parcouru.
Et nous pouvons continuer à inventer

Certes avec plus d’argent, la mise en acte serait plus aisée
En attendant, à la pauvreté, il faut substituer la pugnacité !

Pour 2017, je nous souhaite pugnacité, inventivité, exigence, énergie et plaisir d’agir.
Marie Curie, dès le lendemain de la mobilisation générale en France en août 1914, disait
« Il faut agir, agir, agir »
Chacun à notre niveau et ensemble régulièrement.
« Tous pour un, Un pour tous ! »

Catherine Thibout-Leroux
Directrice artistique